Autoproduction musique, étape 1 : la préparation

L’autoproduction musicale est un domaine complexe qui cache bien des secrets pas toujours accessibles aux artistes novices. Les grandes questions que se posent ces chanteurs indépendants, sans structure ni staff, sont souvent : « Comment vais- je faire pour produire mon disque ? Est-ce que ça va marcher ? Par où dois-je commencer mon projet musique ? » Une série de cinq articles nous aidera à répondre à ces questions.

L'autoproduction musicale : Do It Yourself

Do It Yourself : créé ta musique toi-même

Soyons clair, en tant qu’artiste autoproducteur, il est difficile d’être en même temps : directeur artistique, manager, et attaché de presse. L’éloge fait au concept du DIY (Do It Yourself) ne signifie pas Do It Alone ; s’entourer d’une personne (ou deux ou cent), vous laissera davantage de temps pour vous consacrer à votre musique… sans pour autant faire abstraction de la démarche d’autoproduction.

Ami artiste : la route est longue !

L’autoproduction musicale est une aventure très physique et mentale. C’est une guerre où les ennemis se nomment solitude, fatigue, flegme et budget. Pour en sortir vainqueur, il  faut s’armer de courage, de patience et de travail (beaucoup de travail !). Les sirènes de l’abandon se feront régulièrement entendre ; c’est ainsi que beaucoup de projets ne sortent jamais. Néanmoins la persévérance et le goût de la musique guident dans cette longue marche. Et puis take it easy, l’important est de se faire plaisir avant tout.

Par quoi commencer pour s’autoproduire ?

Au risque de paraître trop didactique, la première des choses à préconiser est l’achat d’un cahier. Son utilité est double : avoir un espace où noter toutes ses idées et consigner l’avancée de ton projet. Il faut tout noter, les pensées les plus géniales comme celle qui semblent les plus futiles. Ce cahier doit contenir le suivi du projet, les étapes à suivre, les collaborateurs potentiels, le budget etc … Par la suite, il faudra y revenir régulièrement pour le relire et voir à quelle étape vous en êtes.

Cette première étape de préparation doit s’articuler de la manière suivante :

  • Faire le point : quel est mon projet ? quel est son objectif (maquette pour démarcher ? maxi à présenter aux tourneurs pour faire des concerts ?…) Ai-je des instrus ou autres pour préparer des sons ? Est-ce que je suis prêt pour entrer en studio d’enregistrement ? Est-ce que j’ai pensé aux moyens de diffuser ma musique ?
  • Établir le planning du projet musical du début jusqu’à la fin. Les réponses aux questions ci-dessous doivent permettre de lister des actions à consigner dans un calendrier de production.
  • Définir les actions qui nécessite le concours d’autres personnes
  • Établir un business-plan. Vous allez dépensez de l’argent. Vous espérez sûrement en gagner. Il faut pour cela, bâtir un modèle économique.
  • Penser à une entité juridique. Si le CD est destiné à la vente notamment, le sortir sous la forme d’une association par exemple peut s’avérer judicieux.

Ces étapes ne sont pas à prendre à la légère. Il ne faut pas hésiter à y passer des jours de réflexion. Une fois qu’une roadmap claire, objective et réaliste sera définie, alors vous pouvez laisser place à l’artistique !

 

Fais tourner le sonShare on Google+1Tweet about this on TwitterShare on Facebook2Buffer this page

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *