Comprendre la musique : l’industrie musicale

Histoire de l'industrie musicaleDeuxième volet de notre dossier Comprendre la musique. Après avoir parlé des origines de la musique, nous évoquons à présent sa mutation en industrie. Nous aborderons cette industrie du disque sous deux angles. Le premier est l’aspect technique. De tout temps, l’Homme a voulu capturer le son pour pouvoir le reproduire. Cette prouesse technique ne verra le jour qu’au siècle dernier. Cependant, comme beaucoup d’industries, celle du disque est jalonnée par des différentes crises. On distinguera ces dernières pour faire un parallèle avec la crise actuelle.

La technologie

Comme la plupart des genèses, l’origine de l’industrie du son est controversée. Le premier appareil permettant de mémoriser une sonorité est crée en 1860 par Scott. Néanmoins, après des apports technologiques de Thomas Edison (avec notamment le phonogramme en 1877), c’est Graham Bell qui en 1885 inventera le graphophone . C’est un appareil qui capture le son dans un cylindre de cire pour pouvoir ensuite la restituer. Près de 10 ans plus tard, c’est l’Allemand Berliner qui innove avec le premier disque. Après des années de résistance, le cylindre sera finalement abandonné au profit de ce dernier.

C’est lui va inspirer bons nombres de créations comme l’appareil d’enregistrement sonore, le disque à microsillon en 1948 ou encore le premier 33 tours permettant un temps d’écoute d’au moins 40 minutes. Viendra dès lors l’apparition du vinyle tel que nous le connaissons à ce jour.

1964, c’est au tour de la cassette de faire son entrée sur le marché et va détrôner le disque. En effet, de par son format plus ergonomique et sa capacité à reproduire du son via les bandes sonores, elle va rapidement séduire le grand public.

La course à l’innovation se poursuit encore avec le lancement du compact disc au début des années 80. Cette nouvelle technologie sera une aubaine pour les grandes compagnies de disques. En effet, les faibles coûts de pressage et de duplication du CD vont leur permettre de proposer à nouveau des œuvres déjà parues autrefois en cassette. L’industrie du disque connait dès lors son âge d’or. Moins de 20 ans pourtant après, avec le développement des TIC et l’arrivée d’Internet, la musique va connaitre sa dernière mutation à ce jour : le numérique avec entre autre le fameux format de musique MP3.

Gramophone

Les crises de l’industrie du disque

Comme tout secteur concurrentiel, le marché du disque a connu des bouleversements importants qui l’ont amené à revoir son modèle économique. Si les deux premières crises tirent leurs causes de faits extérieurs, celle que nous traversons actuellement à des origines structurelles.

La crise de 1929 va avoir des conséquences sur tous les secteurs d’activités. Le pouvoir d’achat des consommateurs va être affecté. Le marché du disque va connaitre sa première grande crise. Cependant, cette dernière est également du à l’apparition de la radio. Ainsi les clients potentiels trouvent une autre source de divertissement.

La seconde crise qui va secouer le marché survient fin des années 70. Une fois de plus elle va coïncider avec une période de récession du au choc pétrolier. A l’instar des années 30, les causes de cette dépression viennent également de la concurrence provenant du développement des industries du loisir comme le cinéma et la télévision.

C’est grâce à l’apparition du CD que le marché va connaitre un renouveau. Les ventes vont ainsi redémarrer car la technologie améliorera la qualité d’écoute et les capacités de stockage.
Or, la troisième crise –fin des années 90– est justement du cette fois à une évolution technologique. Malgré les différents débats sur le rôle d’Internet dans la crise, les chiffres prouvent bien que la numérisation des supports et l’accès aux contenus de manière gratuite (légalement ou non) ont entraîné une baisse des ventes de CD.

Face à cette nouvelle dépression, les maisons de disques ont mis du temps à réagir, dans le milieu du hip-hop, certains acteurs en ont profité pour s’organiser et repenser le système actuel. C’est ainsi que malgré les difficultés du secteur, certains artistes arrivent à émerger. Le marché de la musique est en effet composé d’agents qui redynamisent sans cesse l’organisation établie.

Nous verrons donc dans un prochain article qui sont les acteurs de l’industrie musicale.

Fais tourner le sonShare on Google+0Tweet about this on TwitterShare on Facebook2Buffer this page

2 comments

  1. Bonjour,
    Merci d’aborder l’histoire de l’industrie du son sur votre site. Il faut absolument l’étudier pour en comprendre les enjeux d’aujourd’hui.

    Juste une coquille pour l’évocation de Scott de Martainville …la date est plus vraisemblablement 1857 que 1957 (je croyais que c’était 1859 ou ’60?)

    Bonne continuation

    Fred

    • Merci Fred pour votre commentaire.
      Oups, effectivement, une petite coquille que je m’empresse de corriger 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *