Duna, Prélude d’un succès annoncé !

Duna Art Money EntertainementFeu Aaliyah chantait très justement « Age ain’t nothing but a number ». Effectivement, la valeur du rap n’attend pas le nombre des années. En tout cas, pas lorsqu’on s’appelle Duna.

J’ai reçu récemment le projet du collectif Art Money Entertainement, le maxi 8 titres du rappeur Duna, intitulé « Prélude« . C’est justement sur un fameux Prélude, celui de Bach, que le MC introduit son EP. Un texte poétique, soigné où les effets vocaux prennent sens avec l’intensité de l’instru.

On alterne ensuite entre du hip-hop aux punchlines brutes  au rap plus jazzy et posé. Cette diversité se reflète dans le choix des faces B utilisés : du Bach donc, mais aussi du J-Dilla, du Timbaland ou encore Tyler Williams aka T-minus, le jeune prodige canadien. La variété des productions n’en font pas pour autant un projet inégal. Duna mets du poids dans les textes et le flow à tel point qu’il pourrait poser ces lyrics dans des instrus différentes que les sons ne perdraient pas leur identité.

« Age ain’t nothing but a number » quand j’ai découvert que le MC était un jeune homme de tout juste 19 ans ; le rap n’est pas mort quand je vois qu’il propose des textes emprunts d’une maturité dont certains de ses ainés devraient prendre exemple.

Prélude est sorti le jour de la fête de la musique, un 21 juin 2012…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.