Le beat hip-hop par Ableton Live

Bonjour, je suis Damien Bihel du blog http://le-son-ableton.fr et aujourd’hui je vous propose une série de plusieurs articles pour fabriquer un beat hip-hop.

Les racines de la culture hip-hop remontent aux années 1970 à New York — en particulier, le Bronx — où une génération expérimente le scratch, les MC, le breakdance et le graffiti. La culture a rapidement donné naissance à son propre style de musique basée principale de rap posé sur des œuvres préexistantes et des samples.

culture hip-hop

culture hip-hop

Au fil des décennies, le hip-hop se répand à travers l’Amérique et le monde, en s’appropriant les influences d’un peu tout autour de lui. Les producteurs de hip-hop sont pionniers dans l’art du sample, ce qui permet le recyclage des vieux morceaux, des œuvres souvent oublié dans de vieux tiroirs. Ironie du sort, le hip-hop s’est répandu dans tous les coins de la planète, et a donc son influence culturelle. Tous les éléments de la culture hip-hop — et pas seulement de la musique — ont été utilisés par les entreprises qui souhaitent vendre des produits, et par les politiciens qui cherchent à obtenir des voix.


Les morceaux hip-hop sont extrêmement divers, mais ils sont généralement caractérisés par des beats répétitifs avec beaucoup de basses fréquences et rap. Leurs niveaux extrêmes donnera naissance au style musique rave et plus tard, au drum’ n’bass et au dubstep.

Dans le jargon hip-hop, un producteur est souvent désigné comme un beatmaker et un hip-hop instrumental est qualifié de « beat ». Ceci est en contradiction avec pratiquement tous les autres genres de musique, où le mot « beat » renvoie à la batterie ou au rythme uniquement. Cette bizarrerie linguistique met en évidence l’approche centrée sur le rythme du hip-hop approche.

L’âge d’or du hip-hop est généralement cité comme se situant quelque part entre les années 1980 et 1990, lorsque les producteurs utilisaient des samplers primitifs pour capturer les sons de vinyle, puis les renforcer avec des boîtes à rythmes et synthétiseurs de base. Le son était sans vergogne cru et le hip-hop était considéré comme l’ultime musique rebelle.

Évoluer pour survivre

De nos jours, la technologie est à des années-lumière d’avance sur ces vieilles machines, et les moyens de production et de styles hip-hop ont radicalement changé. Le débat fait rage sur l’authenticité moderne du hip-hop, avec les puristes qui prétendent que le vrai hip-hop est mort.

Avec le recul, il est facile de voir que le mercantilisme du hip-hop est en contradiction avec la culture d’origine. Ces pionniers étaient intrinsèquement rebelles. Pour beaucoup, le hip-hop était considéré comme la pièce maîtresse d’un mouvement des droits civiques, mais de nos jours, les paroles de défi plein d’injures avec un agenda politique ont principalement été remplacées par vantardise aveugle sur les femmes et le matérialisme.

De toute évidence, les motivations de hip-hop se sont diversifiées autant que la musique elle-même. Le hip-hop n’a jamais été aussi crédible que ceux des États-Unis.

culture hip-hop 2

culture hip-hop 2

Marquer le rythme

Au fil des articles qui vont suivre, nous allons examiner les éléments essentiels des premières productions hip-hop, de la boite à rythmes de la vieille école et des boucles de sample vintage à la programmation et traitement des sons de 2012. Il y a beaucoup de pas-à-pas, vous pourriez être surpris par certaines des techniques que nous aborderons. Même si j’utilise le logiciel Ableton Live, la plupart des principes peuvent être appliqués au logiciel de votre choix. Rappelez-vous, ce n’est pas les outils, mais la personne qui les utilise qui compte.

Je mettrais l’accent sur le côté du beatmaker plutôt que celle de l’auteur, de sorte que la plupart des informations ici concernent le processus pour mettre sur pied un instrumental. À un certain stade, cependant, vous allez avoir besoin de vous brancher avec un rappeur, donc, à cette fin, je vais inclure des conseils pratiques qui donnent un aperçu de la recherche et du travail avec un rappeur. Alors, retrouvez-moi bientôt sur ce blog pour la création du beat.

 Crédit photo  Nar8iv / Scott W

Fais tourner le sonShare on Google+0Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Buffer this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *