Accueil » Fistula : le mélange des genres

Fistula : le mélange des genres


On a connu, Ariel, la petite sirène, Centaure, la créature mi-homme mi-cheval ou encore le Minotaure, le monstre fabuleux mi-homme mi-taureau. Le mélange des genres apporte toujours une part de mystère et une touche de créativité.

Musicalement, certains styles sont censés vivre dans des mondes parallèles. Imaginez une instru de Booba sur un air d’opéra. Ça ne colle pas vous dites ? Eh bien pour le groupe de métal-rap Fistula, si !

Prenez des instrus métalleux, ajoutez-y un flow hip-hop, sur des lyrics “renaudien” et vous obtenez Fistula.

Le mélange est surprenant, voir détonnant.  C’est comme manger du sucre-salé pour la première fois. Ça peut faire bizarre pour l’oreille formatée. Retire ta Cravate, titre revendicatif, contre les pourris de ce monde, éduquera pourtant votre organe. Il l’apprendra à entrer en fusion avec un son rythmique. Il l’apprendra également à avaler ce flux de paroles percutant.

Téléchargement gratuit Mp3 Fistula

Baby quand à lui n’a rien du titre mielleux r&b (je me suis fait surprendre). C’est le diminutif de … Babylone. La guitare électrique, électrise effectivement. Elle accompagne tout au long de ce morceau au refrain définitivement métallique. Les lyrics qui enrobent le tout, dépeignent la triste réalité de notre société, Baby..lone…

Je ne vous en dévoile pas davantage et vous invite a découvrir Fistula sur leur site officiel fistula.fr. Poursuivez votre voyage initiatique à travers les sons de leur Soundcloud. Enfin, à défaut de les voir immédiatement sur scène,  découvrez leur clip vidéo : Châtiment

Konstantin Wisam

A propos de l'auteur


Konstantin Wisam

Lorsque les parents de Konstantin l'ont inscrit au cours de solfège, ils ne se doutaient pas de l'énorme défi que cela représentait pour le jeune garçon. Mais, malgré le manque de talent et de rigueur, l'expérience a déclenché chez Konstantin une passion de toute une vie : la musique. Sa guitare classique a été remplacée par une guitare électrique, puis par une pièce pleine d'instruments électriques. C'est aujourd'hui avec joie qu'il écrit pour Musique-en-scène.fr (entre deux parties de poker et les longues balades avec son chien José)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.