Le rêve d’Arten et Daïgon


La force des grands leaders est de trouver la phrase, le mot qui va inspirer et motiver. La Terre a connu un homme qui avait un rêve, Martin Luther King. 45 ans (oui déjà!) après sa mort, le pasteur influence toujours. Partant du fameux, “I have a dream”, un jeune duo de rappeur met en avant cet héritage. Arten & Daïgon ne vendent pas que du rêve…

Duo de choc

Les rappeurs Arten et SaigonLe rap à deux c’est mieux. A l’instar de NTM ou encore du KF Club, Arten & Daïgon est un duo d’artistes.

Sous le ciel du Mans, Arten  l’autodidacte, séduit par ses talents de compositeur et d’interprète. Il va notamment les mettre au profit de plusieurs projets et mixtapes parmi lesquels se retrouvent des grands noms du rap français (La Fouine, Driver…)

L’autre homme fort est donc Daïgon. L’artiste a voyagé. Fort des mélanges musicaux rencontrés au cours de ses expéditions il va développer l’art des mots. Après l’Afrique, il dépose ses valises au Mans, intègre un premier groupe de hip-hop et de fil en aiguille croise la route… d’Arten.

Artistiquement Artestic

Les deux amis ne vont plus se lâcher. Ensemble, ils composent, créent, interprètent, diffusent et communiquent. Fort de leur label, ils sortent des projets qui leurs valent la reconnaissance du milieu mais aussi du public. Pas étonnant que leur projet-concept s’intitule “Mainstream”.

Ces artistes 2.0 ont intégré les réseaux sociaux dans leur vie musicale et ils leurs rendent bien : plus de 400 000 vues sur Youtube, et une identité graphique qui ne laisse pas indifférent.

Monsieur Luther King

En introduction, j’évoquais le grand Martin Luther King. C’est aussi le nom du nouveau projet d’Arten et Daïgon : une instru rythmée par le fameux “I Have a Dream”, des punchlines efficaces (en freestyle en plus!!) et une vidéo dont la qualité de réalisation rappelle la solide réputation d’Arten en tant que clip maker. Mais comme toujours, la preuve en image parle davantage que les mots, découvrez ci-dessous Martin Luther King par Arten et Daïgon.

Konstantin Wisam

A propos de l'auteur


Konstantin Wisam

Lorsque les parents de Konstantin l'ont inscrit au cours de solfège, ils ne se doutaient pas de l'énorme défi que cela représentait pour le jeune garçon. Mais, malgré le manque de talent et de rigueur, l'expérience a déclenché chez Konstantin une passion de toute une vie : la musique. Sa guitare classique a été remplacée par une guitare électrique, puis par une pièce pleine d'instruments électriques. C'est aujourd'hui avec joie qu'il écrit pour Musique-en-scène.fr (entre deux parties de poker et les longues balades avec son chien José)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.