Pourquoi les artistes DIY ont-ils besoin d’un plan de marketing (et comment en créer un)

« Plan de marketing de la musique » – Tout cela semble si ennuyeux et si corporatif, non ?
Pourtant, chaque musicien bricoleur a une histoire à raconter sur le fait d’être accablé, frustré et dégonflé lorsqu’il fait la promotion de sa musique. Comme l’a dit un ami musicien, on a l’impression de se « noyer ».

Si cela vous décrit, vous pouvez tirer un grand profit d’un plan de commercialisation de la musique.

Un plan de marketing bien défini met de l’ordre dans vos activités de promotion de la musique. Vous ne vous grattez pas la tête en vous demandant quoi faire ensuite, ni ne courez après la dernière chaîne brillante qui se trouve devant vous.

Au contraire, vous disposez d’un processus organisé et structuré pour faire connaître votre musique.

Je vais présenter ci-dessous des arguments plus convaincants en faveur de la création d’un plan de commercialisation de la musique. Et en cours de route, je vous montrerai également comment en créer un à partir de zéro.

Pourquoi vous avez besoin d’un plan de marketing

Que veulent dire les musiciens lorsqu’ils disent vouloir « commercialiser » leur musique ?

Veulent-ils dire qu’ils veulent en faire la promotion à la radio ? Obtenir plus de pièces sur SoundCloud ? Fidéliser les abonnés aux courriels ?

Tout cela, bien sûr.

Le problème est que chacun de ces résultats finaux – pièces radiophoniques, adeptes des médias sociaux, etc. – décrit une compétence marketing complètement différente.

Pour se lancer dans la radio, il faut de solides compétences en relations publiques. Pour obtenir des abonnés au courrier électronique, vous devez attirer et capter l’intérêt des lecteurs. Et pour obtenir des adeptes d’Instagram, vous devez avoir des compétences en matière de médias sociaux.

C’est la première erreur que font les musiciens bricoleurs : ils considèrent le « marketing » comme une vaste entreprise unique.

Le marketing est plutôt un réseau complexe de domaines interdépendants. Il comprend tout, d’un article de 15 $ à une publicité de 15 millions de dollars pour le Superbowl.

Comment créer une stratégie musicale

C’est la raison pour laquelle tant de musiciens bricoleurs se sentent démunis lorsqu’ils tentent de se commercialiser sans plan. À moins de savoir exactement ce que l’on fait, il est facile d’essayer beaucoup trop de choses en même temps sans obtenir de résultats concrets.

Un plan de marketing vous donne des bases. Avec le temps, il devient le dépositaire central de vos connaissances en matière de marketing. Il vous montre ce qu’il faut faire, quand le faire et, surtout, pourquoi vous devez le faire.

Pour toute personne dont le travail quotidien n’est pas dans le domaine du marketing, cela peut avoir un impact transformateur sur vos résultats.

Pas seulement une question de tactique


Peut-être à cause de son nom utilitaire, il est facile d’écarter un plan de marketing comme un simple recueil de tactiques et de conseils pratiques.

Mais le processus de création de ce plan exige souvent une introspection profonde. Un bon plan de marketing est le fruit d’une stratégie marketing solide. Et en élaborant votre stratégie, vous développerez une bien meilleure compréhension de votre public, de votre musique, et même de vous-même.

Considérez une question de base posée dans tout plan de marketing : Comment devez-vous allouer vos ressources marketing (c’est-à-dire votre « marketing mix ») ?

Pour répondre à cette question, il vous faut d’abord comprendre :

Le canal dans lequel vous êtes le plus à l’aise ou le plus compétent – social, vidéo, contenu, etc.
Votre budget et le sérieux avec lequel vous abordez votre marketing.
Votre public et ses attentes.
Quel type de chaîne est le mieux adapté à votre type de musique.
De même, une « stratégie de marque » fait partie de tout plan de marketing. Pour créer cette stratégie de marque, vous devez tout d’abord faire une introspection sur vos propres convictions, objectifs – à long et à court terme – et valeurs.

C’est l’un des avantages les plus sous-estimés de la création d’un plan de marketing pour la musique de bricolage. L’introspection peut révéler un nouvel aperçu de qui vous êtes et de ce qui compte pour vous.

Cela nous amène à la grande question : Comment s’y prendre pour créer un plan de marketing musical ?

Je vais vous donner quelques réponses ci-dessous.

Création d’un plan de marketing musical


Un plan de marketing est simplement un document qui décrit les tactiques de marketing d’une organisation (ou dans votre cas, d’un individu) pour l’année à venir.

Ce document peut être aussi large ou aussi superficiel que nécessaire. Un petit atelier de réparation d’ordinateurs peut avoir un plan de marketing d’une page. Celui de Coca-Cola peut compter des centaines de pages.

En tant que musicien, vous n’avez pas besoin de suivre ce modèle. Après tout, vous n’essayez pas d’impressionner vos collègues ou d’obtenir l’approbation de votre patron. Votre but est simplement de définir votre stratégie et de documenter votre approche marketing.

Votre plan de marketing doit essentiellement répondre à quatre questions :

  • Quel est votre public cible ?
  • Quels sont vos objectifs en matière de marketing ?
  • Où allez-vous commercialiser votre musique ?
  • Comment allez-vous vous commercialiser ?


En outre, il est essentiel que vous disposiez également d’un document de stratégie. Il peut s’agir d’un long essai subjectif, d’une présentation PowerPoint, d’une vidéo – tout dépend de vous. Le but de ce document est de vous aider à comprendre vos propres objectifs, vos motivations et votre approche.

En gardant cela à l’esprit, examinons donc le processus que vous devriez suivre pour créer un plan de marketing musical de base.

Commencez par l’introspection

Tous les grands plans de marketing sont fondés sur une compréhension approfondie du produit (la musique), de l’entreprise (vous) et du marché cible (les auditeurs).

Vous pourriez appeler cela une « stratégie » ; j’appelle cela de l’introspection.

Votre but, dans cette étape, est de découvrir qui vous êtes en tant que musicien. Vous voulez aller en profondeur et comprendre vos motivations à poursuivre la musique. Le plan marketing de quelqu’un qui veut faire la une de Tomorrowland sera très différent de celui de quelqu’un qui veut juste jouer la soirée indie de son café local.

Il n’y a pas de plan fixe pour cette étape. Je vous recommande plutôt de vous poser des questions ouvertes et d’écrire les réponses sous forme longue.

Voici quelques questions que vous pouvez vous poser :

  • Quel genre de musique aimez-vous faire ? Pourquoi ?
  • Si vous pouviez prendre la place de n’importe quel musicien dans le monde à l’heure actuelle, qui serait-ce ? Pourquoi ?
  • Où en est votre carrière musicale actuellement ? Où vous voyez-vous dans cinq ans ?
  • Quel genre d’auditeurs espérez-vous attirer ?
  • Quel est le lieu idéal pour jouer de la musique ? Un stade, un petit bar ou une salle de taille moyenne ?
  • Au-delà de la musique, à quelle marque de musicien vous identifiez-vous ?
  • Les gens se lancent souvent dans la musique sans vraiment comprendre quel genre de musicien ils veulent être. Des questions comme celles-ci vous aideront à transformer vos idées vagues en un plan concret.

Je vous encourage à y répondre même si vous n’avez pas besoin d’une stratégie marketing fixe.

Clouez votre « marque visuelle »

Que cela vous plaise ou non, mais toute musique a une identité visuelle. La façon dont les gens vous reçoivent dépend autant de cette identité que de votre musique, de vos thèmes et de vos paroles.

J’aime appeler cela votre « marque visuelle », c’est-à-dire la façon dont vous vous représentez visuellement. De la police dans laquelle vous écrivez votre nom aux couleurs que vous utilisez dans la pochette de votre album, tout contribue à cette marque visuelle.

Une partie de cette marque visuelle est dictée par votre genre. Un groupe pop utilise un ensemble d’éléments visuels distinctement différents de ceux d’un groupe métal.

Par exemple, le rédacteur en chef du DIY Musician Blog, Chris Robley, a une esthétique qui s’aligne sur son travail d’auteur-compositeur-interprète.

Comparez cela à Gucci Mane qui a une esthétique visuelle nettement plus pointue, en accord avec son genre (le hip-hop).

Les visuels hip-hop dans le marketing de la musique
Avant de commencer à créer officiellement votre plan de marketing, prenez le temps de vérifier votre marque visuelle. Cela devrait s’inspirer de l’introspection que vous avez faite plus tôt. La marque la plus convaincante est celle qui est honnête et authentique.

Voici quelques éléments qui vous permettront de comprendre votre marque visuelle :

  • Faites la liste de vos artistes préférés et inspirez-vous de leur site web, de leur présence dans les médias sociaux, de la pochette de leur album et de leurs vidéos
  • Identifiez les couleurs, l’iconographie, les vidéos et les images qui s’alignent sur votre musique
  • Emprunter l’inspiration à des sources non musicales telles que les films, les marques, l’architecture et même les portefeuilles de design

Suivez le processus d’audit utilisé par les agences de design professionnelles pour auditer les marques numériques. Puis organisez le tout dans un conseil d’administration de Pinterest. Référez-vous à ce tableau lorsque vous produisez toute sorte de documents – site web, pochettes d’album, images de médias sociaux – pour promouvoir votre musique.

Votre objectif à zéro

Tant de campagnes de marketing musical échouent parce que les musiciens n’ont aucune idée de ce qu’ils essaient de réaliser. Ils ont généralement recours à des objectifs vagues comme « devenir célèbre ». Cela peut sembler sympathique, mais cela ne vous donne aucune direction, ni aucun moyen de mesurer vos performances.

Ce dont vous avez besoin, c’est d’un ensemble d’objectifs SMART, c’est-à-dire des objectifs qui sont :

  • Spécifiques – Vous devez être capable de formuler clairement l’objectif. « Jouer dans une grande salle » n’est pas spécifique ; « Jouer au pays de demain » l’est.
  • Mesurables – Vous devez pouvoir mesurer vos performances. Par exemple, « devenir plus populaire » n’est pas mesurable, mais « obtenir plus d’adeptes Instagram » l’est.
  • Atteignable – Bien que je sois tout à fait pour l’ambition, vos objectifs doivent être réalistes. Si vous avez commencé à produire de la musique il y a six mois, le titre « Tomorrowland dans un an » n’est pas atteignable.
  • Pertinent – Choisissez un objectif qui correspond à ce que vous voulez atteindre. Si vous voulez avoir plus de fans, vous voulez plus d’adeptes sur Instagram et SoundCloud, pas sur les connexions LinkedIn.
  • Basé sur le temps – Chaque objectif doit avoir une composante temporelle, sinon vous pouvez facilement vous perdre.
  • Travaillez à reculons à partir de vos objectifs généraux et vagues pour arriver à vos objectifs SMART.

Par exemple, si vous voulez « devenir célèbre », demandez : à quoi ressemble pour vous le fait d’être célèbre ? D’autres adeptes d’Instagram ? Des mentions dans la presse ?

Servez-vous de ces informations pour orienter vos objectifs. Si être célèbre signifie plus de disciples d’Instagram, vous pourriez avoir un objectif intelligent comme suit :

Attirer 100 000 adeptes d’Instagram au cours des 12 prochains mois
Idéalement, tout plan de marketing devrait avoir au moins trois objectifs ou plus. Vous n’en voulez pas trop – ce ne sera qu’une distraction.

Vous constaterez que les objectifs SMART sont beaucoup plus motivants que les objectifs vagues, quelle que soit votre activité – promouvoir votre musique, étudier pour un examen ou créer une entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.