Histoire du Hip-hop : naissance d’un mouvement

Les néophytes confondent souvent le rap et le hip-hop. L’un est un style musical. L’autre, le Hip-hop est un art, un mode de vie et de pensée. Au-delà de la musique avec laquelle on fait souvent un amalgame, c’est un avant tout un ensemble de pratiques réunissant toute une communauté. Revenons ensemble sur l’origine du hip-hop et les débuts de ce mouvement culturel où se mêle danse, graffiti, deejaying et rap.

Les origines du hip-hop

Le Hip-hop est apparu au début des années 70 dans les ghettos américains du Bronx. C’est un courant qui est né d’un mouvement contestataire de la jeunesse noire new-yorkaise. Il s’agit à la base, d’un moyen d’expression qui au travers de différentes disciplines va dépeindre les revendications de ces jeunes. Inspiré d’animations jamaïcaines et carïbéennes, les blocks party, le hip-hop va s’imposer comme un art de vie.

Parmi les pionners et créateurs de ce mouvement, on peut citer Afrika Bambaataa (fondateur de la Zulu Nation), DJ Kool Herc et Grandmaster Flash.  C’est donc à New-York qu’on assiste à l’émergence de quatre courants majeurs. Nous en étudierons trois dans cet article.

histoire du hip hop

origine du hip hop

Le graffiti

Cet art consiste à peindre et faire des représentations sur des supports publics (murs, métro, trottoirs …) et ce à l’aide de bombes aérosols. Ces artistes sont appelés graffeurs et agissent souvent de façon illégale. En effet à ses débuts, le graff ne possède pas de lieux d’expression autorisés.

On va même jusqu’à qualifier cette pratique de « pollution visuelle » ou de « vandalisme urbain ». Néanmoins le graffiti va commencer à être reconnu comme un art à part entière. Des coopérations avec les collectivités vont voir le jour et vont permettre aux graffeurs d’exprimer leur talent sur des espaces dédiés.

C’est le cas, par exemple, à la gare du Mée-sur-Seine (77) où la mairie a fait appel à des graffeurs pour illustrer les murs des quais du RER.

La danse hip hop

L’histoire de la musique est parallèle à celle de la danse. C’est également le cas pour le hip-hop, qui va voir émerger une expression corporelle qui le représente. Ainsi, le break dance est un enchaînement de mouvements spectaculaires pratiqué au sol. La danse va prendre une telle ampleur que des concours sont organisés avec à l’issu des money prize de milliers de dollars.

Plusieurs styles de danse comme la new-style ou encore récemment le krump verront le jour par la suite. Faisant partie intégrante de la culture hip-hop, ces danses viennent illustrer les clips vidéo des rappeurs entre autre.

l'histoire du hip hop

naissance du hip hop

Le deejaying

 

Le deejaying est l’art qui consiste à mélanger et enchaîner plusieurs morceaux de différents artistes. Les Disc-Jockeys (DJ) sont à l’origine des animateurs de soirées. Ils enchaînaient les pistes de musique pour que les gens puissent danser. Ils ont en quelque sorte remplacés les orchestres de bals.

Face à une pratique qui nécessite créativité et technicité, le DJ va revêtir le statut d’artiste à part entière. Aujourd’hui certains DJs ont acquis une notoriété qui les rend parfois aussi populaires que les chanteurs eux-mêmes. Leur rôle est d’autant plus important qu’ils sont de véritables prescripteurs et découvreurs de nouveaux sons.

Ils font partie des personnes qui font la mode musicale. Ça a été le cas pour Matt Houston. Alors que le r&b n’est pas encore popularisé en France, DJ Kost et Goldfinger lanceront Double Face, une mixtape des meilleurs titres r&b du moment. Parmi les chanteurs américains, l’album permet au grand public de découvrir Matt Houston, jeune talent frenchy.

On peut également citer d’autres mouvements mineurs comme la mode de rue ou encore le human beatbox (l’imitation vocale d’une boîte à rythme). La composante essentielle du mouvement hip-hop reste toutefois la musique au travers de ses différents genres. Nous verrons dans un prochain article, cette 4e discipline majeure du hip-hop.

Summary
Histoire du Hip-hop : naissance d'un mouvement
Article Name
Histoire du Hip-hop : naissance d'un mouvement
Description
Venez faire un saut dans la genèse du hip-hop !
Author

4 comments

  1. Je trouve que le hip-hop est un art. On ne peut pas dire qu’on est à fond dans cette culture si on n’a pas tout appris à ce sujet. Me concernant, je suis fan et je n’en finis pas d’apprendre.

  2. Oui je suis d’accord pour dire que le socle du hip hop est basé sur la danse, la musique et le graffiti. Maintenant, y a aussi des nouveaux concepts comme par exemple End of the Weak (le concours d’improvisation de rap) ou encore Rap-contenders qui sont au cœur de la culture hip hop. En tout cas bel article 😉

  3. je passe bientôt l’histoire des arts et je fais une œuvre sur le hip hop, jusqu’à présent j’avais pas trouver d’informations complètes et là j’ai tous ce qu’il faut. super article!

    • Dans ce cas tu dois absolument regader sur Netflix « Hip Hop Evolution », un documentaire sur la naissance et l’évolution du Hip-Hop depuis ses origines à NY jusqu’à son apogée début 2000 et son passage dans l’univers « Pop Music » par la suite… Car il faut se le dire le rap de maintenant est devenu la musique la plus populaire et est donc par conséquent devenu de la pop, qu’on le veuille ou non.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.